Retrospective : 5 bonnes pratiques e-commerce

Depuis le début de l’année, on a vu passer de nombreux articles concernant les tendances 2016 à ne pas louper. C’est important, mais attention à apprendre à marcher avant de courir. Les innovations vont vite et certaines bonnes pratiques de 2015 sont peut-être passées à la trappe. On va s’assurer que vous ayez bien mis en place ces 5 bonnes pratiques sur votre site e-commerce avant d’aller plus loin. Ces 5 conseils, à tester absolument, auront un impact fort sur votre boutique.

Bonne pratique n°1 – Un tunnel de commande épuré

Les grands acteurs du e-commerce ont été les premiers à épurer leur tunnel de commande. Les visiteurs, une fois entrés dans le processus de vente, n’ont d’autre choix que de passer commande. Fini les offres commerciales. Il n’est plus question de distraire les internautes avec des publicités ou autres informations. Épurer son tunnel de vente permet de fixer l’attention du visiteur sur l’action importante du moment : passer commande.

Commencez par supprimer les recommandations produits et les publicités. Enlevez les menus permettant la navigation dans vos catégories de produit ainsi que vos offres promotionnelles. Votre tunnel de commande doit être au plus simple :

  1. Votre logo et punch line pour vous identifier et permettre à l’internaute de revenir en arrière.
  2. Un fil d’Ariane avec les étapes pour passer commande.
  3. Le formulaire permettant aux visiteurs de passer commande et voir leur panier !

L’article de Samuel à ce sujet complémente très bien ce point. 

Bonne pratique n°2 – Mise en avant de Popin

En 2015, les popins ont poussé comme des petits pains. Les popins, aussi appelées fenêtre modale, s’affichent sur l’écran durant votre navigation. L’objectif est de recentrer la concentration de vos visiteurs vers une action simple, à un moment précis.

Vous l’avez surement remarqué, les internautes ne lisent pas toutes les informations qui se trouvent sur votre site. Ces messages ont pour intérêt de recentrer le visiteur sur une action simple : inscription newsletter, offre commerciale, etc. qui a pour finalité de transformer votre visiteur en client.

Plus vos messages seront ciblés et segmentés, plus ils auront d’impact auprès de votre audience. Un peu d’auto-promotion ne fait jamais de mal ? Je vous invite à tester notre solution de popins : mQment.com. Envoyez-moi un mail en indiquant que vous avez lu cet article, je doublerai votre période d’essai ! (thibault @ mqment.com).

Bonne pratique n°3 : Des CTA plus proéminents

CTA pour Call-To-Action. Il s’agit des boutons d’actions de votre site : « Ajouter au panier » ; « S’inscrire à la newsletter » ; « Commander », etc. Cette dernière année, la taille des boutons a augmenté. Cela permet de faciliter la navigation de vos visiteurs et vous faciliter la création d’un funnel.

Augmenter la taille de ces boutons vous oblige à recentrer le parcours client. Ça vous permet de proposer une et une seule action par page :

  • Page catégorie : voir une fiche produit ;
  • Page produit : ajouter un produit au panier ;
  • 1er page du tunnel de commande : valider sa commande ;
  • 2ème page : se connecter/remplir ses informations personnelle. etc.

Bonne pratique n°4 : Le Responsive Design

21 avril 2015, Google modifie son algorithme de référencement. Les sites proposant une expérience utilisateur aussi bonne sur desktop que sur tablette et smartphone seront mis en avant.

Cette modification est liée à l’augmentation forte de la consommation d’internet via mobile. Comprenez que votre site doit être Responsive Design, c’est-à-dire qu’il doit s’adapter à la taille de vos écrans. C’est une des dernières modifications majeures de l’algorithme de Google. Votre site n’est pas encore responsive design ? Pas de panique.

Ce que Google essaye de nous faire comprendre, c’est qu’avec une forte croissance de la consommation d’internet par mobile, il faut s’adapter à son audience. Si 90% de vos visiteurs arrivent depuis leur ordinateur et 10% via mobile, aucune urgence pour ce chantier. L’essentiel est l’expérience proposée via ordinateur. Par contre, si vos stats sont plutôt réparties entre 70% desktop / 30% mobile, alors, il est temps de s’y mettre.

Toutes les informations concernant votre répartition Mobile / Desktop se trouvent dans votre tableau de bord Google Analytics. Connectez-vous à votre compte Google Analytics :

  1. Rendez-vous dans le menu Audience ;
  2. Cliquez sur Mobile ;
  3. Sélectionnez Vue d’ensemble.

Sur cette page se trouve votre répartition entre appareil mobile (tablette et smartphone) et ordinateur portable ou de bureau (desktop). Additionnez la part Tablet et Mobile pour avoir le pourcentage de votre population qui utilise un appareil mobile.

Bonne pratique n°5 : Des fiches produits personnalisées

Le contenu dupliqué oblige à refaire les fiches produits. Google pénalise les sites qui « reprennent » du contenu déjà présent sur internet. Malheureusement, quand vous exportez vos fiches produits sur les places de marché, ce ne sont pas les places de marché mais bien vous qui êtes pénalisés dans votre référencement Google.

Pensez à proposer des fiches produits uniques. C’est un excellent exercice pour sortir du lot vis-à-vis de vos concurrents 🙂

Le conseil du jour, c’est de mettre en place des vidéos sur vos fiches produits. Les vidéos ont un impact fort sur le visiteur qui peut découvrir l’objet en action. C’est aussi un formidable condensé de mise en avant des avantages et inconvénients du produit. Plus vos vidéos seront complètes et mieux ce sera.

Attention, des vidéos de plusieurs minutes fatiguent les visiteurs. Faites-vos propres vidéos, importez-les sur Youtube, mettez-les sur vos fiches produit et travaillez le référencement de celle-ci sur Youtube. Malgré les millions de recherches Youtube, peu de marketeux se positionnent sur ce créneau. Il y a encore une place à prendre !

A la semaine prochaine !

About Thibault

À force de se tromper, on apprend et on fini par réussir : Co-founder/founder mQment (Sold), Pricemetry (Dead), Confort-maison (Dead), 15 Days Marketing (Dead), SEOProcess (Current), Growthfamily (Current), à venir...