10 points de controle pour augmenter son taux de conversion

Les bases de l’optimisation de votre conversion passent par une définition commune du mot conversion. Dans cet article, nous donnons une définition du taux de conversion dans le e-commerce. Nous expliquons comment on le mesure et vous donnons les premiers points à vérifier lorsque l’on souhaite optimiser les ventes de sa boutique.

Calculer son taux de conversion

On définit la conversion comme le nombre total de ventes sur votre site divisé par le nombre de visiteurs uniques. Si 2 personnes passent commande sur 100 visiteurs, votre taux de conversion est de 2%.

Premier point : faut-il parler de visiteurs uniques ou du nombre total de visites ? C’est une question importante pour s’assurer de comparer vos métriques avec la moyenne de votre marché. La différence entre ces deux éléments est simple. Dans un magasin physique, un client arrive et souhaite acheter un produit. Manque de chance, il oublie son portefeuille et repart. Le voilà de retour 20 minutes plus tard mais son téléphone sonne tout juste après être entré. Il ressort passer son coup de téléphone et revient 15 minutes plus tard. Si nous comptons le nombre total de visites, il y en a eu 3. A chaque fois que le visiteur part et revient, nous comptons une visite supplémentaire. Comme il s’agit d’une seule personne : nous le comptabilisons comme un visiteur unique.

Sur votre site, c’est la même chose. Vous pouvez compter le nombre de visiteurs uniques, aussi bien que le nombre total de visites. La différence peut-être énorme lorsque les internautes comparent les offres en visitant de nombreuses boutiques.

Pour éviter de fausser vos résultats et afin de pouvoir comparer vos données avec la concurrence, calculez votre taux de conversion en fonction du nombre de visiteurs uniques. C’est la métrique la plus utilisée aujourd’hui.

Deuxième point : un taux de conversion se mesure sur une période de temps fixe. Votre taux de conversion sur l’année ne sera pas le même sur un mois, une semaine ou un jour. Choisissez une période de temps adapté et gardez cette mesure. Soyez cohérent, gardez les mêmes métriques dans le temps. Une période de deux semaines glissante est intéressante.

Calculez votre taux de conversion en sélectionnant une période de temps. Divisez le nombre de commandes par le nombre de visiteurs uniques de cette période, vous obtenez votre taux de conversion.

Le processus d’optimisation

Le taux de conversion doit faire partie des métriques à suivre en permanence sur votre boutique. Pour doubler le nombre de vente sur votre boutique vous avez deux solutions : doubler le nombre de visiteurs ou doubler votre taux de conversion. L’acquisition coûte de plus en plus cher, vous êtes nombreux à vous préoccuper de votre taux de conversion. L’optimisation de votre site doit passer par un processus simple qui fait ses preuves.

image

Durant l’analyse, vous devez identifier les visiteurs qui ne convertissent pas. Qui sont-ils, pourquoi ne passent-ils pas commande ? Le plus simple est de commencer par l’analyse de votre tunnel de commande. Les visiteurs qui ont créé un compte et qui n’ont pas passé commande ont rencontré un problème. A vous de l’identifier et de le réparer.

Résumons ce processus :

1. Mettez-vous à la place de votre visiteur. Pour cela utiliser HotJar ou naviguez sur internet comme si vous étiez un internaute intéressé par vos produits. L’internaute n’arrive pas par hasard sur votre boutique. Il a vu un encart publicitaire, un lien dans un forum ou sur un réseau social, etc. Il est dans un état d’esprit. Vous devez faire la même chose que lui. Une fois dans la peau de votre visiteur vous allez vous rendre compte que votre proposition de valeur ne tient peut-être pas, que votre tunnel de commande est trop compliqué, etc. Simulez des commandes sur votre site.

2. Vous avez trouvé un élément bloquant ? Pour le corriger, vous devez mettre en place des AB Tests. C’est-à-dire, grâce à une solution telle que mQment, vous allez proposer une version différente de votre site à vos visiteurs. Cette version sera mise en avant auprès de 50% de vos internautes. L’avantage, c’est que vous allez déterminer quelle version du site est la plus pertinente grâce au tracking que nous proposons. Une définition des AB tests est proposée dans un excellent article de Samuel “6 tests A/B à faire sur votre site e-commerce

3. Mesurez les résultats de vos modifications. Grâce à un service de tracking simple, vous allez déterminer quelle version transforme le plus. Si c’est l’ancienne version, alors votre solution ne corrige pas le potentiel problème que vous avez identifié. Soit votre problème est mal corrigé, soit vous ne vous attaquez pas à un véritable problème.

10  points à vérifier pour optimiser votre site :

Passez commande sur votre site. Existe-t-il des points bloquants, voyez-vous des éléments qui vous choquent ? Commencez par regarder les points suivants :

  1. Vos descriptions produits sont-elles complètes, claires et professionnelles ? Il nous arrive de voir des fiches produits comportant des fautes d’orthographe et dont la description ne permettait pas de comprendre ce que nous allions acheter.
  2. Les photos de vos produits sont-elles attractives ? Il est important d’avoir de la contextualisation des produits que vous proposez afin que vos clients se projettent. Les photos doivent être de bonne qualité et un zoom sur celles-ci est nécessaire.
  3. Est-il facile de passer une commande sur votre site ? Créer un compte, ajouter ses informations personnelles, choisir un transporteur sont peut-être des actions que vous pensez facile à faire. Vous devez effectuer ce processus régulièrement pour vous assurer de sa facilité. Faites la même chose sur les grands sites de e-commerce pour avoir des idées d’optimisation.
  4. Le classement de vos produits dans vos catégories est-il logique ? Demandez à des amis de rechercher un produit dont vous leur aurez donné le nom en les invitant à utiliser uniquement votre menu. Regardez-les faire et demandez leur avis.
  5. Votre champ de recherche est-il clairement identifiable et facilement utilisable ? Remontent-ils des informations pertinentes ?  Un champ de recherche au-dessus de la ligne de flottaison est préférable. Les résultats doivent être pertinents. Prenez exemple sur ce que propose la solution DooFinders.
  6. Est-ce que vos boutons call-to-action (ajout panier, inscription newsletter,etc.) sont clairement identifiables et mis en avant ? Si vous avez un template de boutique rouge, il est préférable d’utiliser une couleur complémentaire telle que le bleu, pour les boutons importants. Ainsi les visiteurs identifient immédiatement comment voir leur panier, ajouter un produit, s’inscrire à la newsletter.
  7. Est-ce que tous vos éléments graphiques importants sont placés à des endroits visibles ? Ce que j’appelle important, ce sont vos conditions de retour, le montant des frais de port, votre politique de sécurité, un numéro de téléphone. Toutes ces informations doivent apparaître au-dessus de la ligne de flottaison, dans un bandeau de réassurance.
  8. Utilisez-vous des questionnaires ? Lorsqu’un visiteur arrive sur votre site, il vit une expérience. Celle-ci peut-être bonne ou mauvaise. Dans les deux cas, il est important d’avoir un retour d’information à ce sujet. Vous pouvez proposer des questionnaires simples grâce à mQment.
  9. Avez-vous essayé la version desktop et mobile de votre site ? Nous pouvons être un grand utilisateur desktop de son ordinateur de par le fait que vous y travaillez tous les jours. Mais prenez le temps de reprendre tous les points ci-dessus et de les vérifier sur la version mobile et tablette de votre boutique.
  10. Êtes-vous inscrit à nos 10 jours, 10 leçons pour booster ses ventes ? Vous passerez en revue 10 conseils clés pour optimiser vos ventes à travers l’optimisation de votre conversion ainsi que des recommandations sur l’acquisition.

Quelles actions avez-vous mis en place sur votre site pour optimiser vos ventes ?

About Thibault

À force de se tromper, on apprend et on fini par réussir : Co-founder/founder mQment (Sold), Pricemetry (Dead), Confort-maison (Dead), 15 Days Marketing (Dead), SEOProcess (Current), Growthfamily (Current), à venir...